Mr. Puffs s’installera au Faubourg Saint-Jean

La pâtisserie Mr. Puffs, spécialisée dans la préparation de loukoumades , des beignets grecs traditionnels en format de bouchées, s’installera au Faubourg Saint-Jean, sur la rue Douglas, près du boulevard Saint-Luc.

La succursale de Saint-Jean-sur-Richelieu accueillera ses premiers clients dans les deux dernières semaines de janvier 2020, précise Claude Philippon, l’un des deux franchisés.

Le commerce occupera environ 1500 pieds carrés dans un bâtiment qui est actuellement en construction. Celui-ci est situé au sud de la bâtisse dans laquelle se trouvent Souvlaki Bar et La Belle & La Bœuf. Ce nouvel immeuble d’environ 4200 pieds carrés accueillera également Küto Comptoir à tartares ainsi qu’un autre restaurant.

Mr. Puffs comptera environ 22 places assises. Durant la saison estivale, une terrasse sera aussi aménagée. «Mr. Puffs est plus un bar à desserts pour emporter», explique Billy Siounis, président-directeur général et fondateur de Mr. Puffs, en entrevue avec Le Canada Français.

Beignets

Mr. Puffs se spécialise dans les beignets grecs traditionnels. Ceux-ci sont également appelés loukoumades. Leur existence remonte à la Grèce antique. «Les Puffs sont préparés et glacés devant les gens. Ils sont toujours servis chauds et fraîchement préparés. C’est une pâte végétalienne sans œuf, sans lactose, sans cholestérol et sans gras trans», mentionne Billy Siounis.

La pâte est faite à base de blé et les beignets sont cuits dans l’huile de canola. «C’est comme un Timbits mais en plus léger parce que notre pâte est faite avec de la levure. L’extérieur du beignet est croustillant et l’intérieur est moelleux. C’est tellement léger qu’on ne peut pas en manger seulement un», lance le fondateur. Selon la volonté du client, les beignets peuvent être garnis, par exemple avec du miel ou du sirop d’érable.

Il souligne que ses loukoumades sont vendus en format de 12, 30 ou 50 unités. Le menu est complété avec de la crème glacée, des laits frappés ( milkshakes ) ainsi que des cafés spécialisés chauds ou glacés.

Emplois

La venue de Mr. Puffs entraînera la création de 20 à 30 emplois à temps plein et à temps partiel. L’investissement requis n’a pas été chiffré. L’endroit sera géré par deux franchisés, Daniel Dubé et Claude Philippon. «Ils ont de l’expérience en restauration, sont de Saint-Jean-sur-Richelieu et savent bien gérer un restaurant», souligne M. Siounis.

Si vendre des desserts aux consommateurs est synonyme de leur vendre du bonheur, Claude Philippon souligne que lui et son associé aiment aussi le concept de travail qui vient réduire les effets de la pénurie de main-d’œuvre. «C’est un bon système où chaque employé peut remplacer son collègue. Dans un restaurant conventionnel, on ne verra pas un serveur remplacer un cuisinier et vice-versa», expose-t-il.

Lui et M. Dubé souhaitent également pouvoir introduire leurs enfants dans l’entreprise afin d’assurer la relève.

Festival

Mr. Puffs est présent à tous les festivals d’envergure à Montréal. Billy Siounis affirme qu’un des kiosques mobiles de sa chaîne sera présent l’an prochain à l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Mr. Puffs compte 15 succursales au Québec, dont une au Quartier DIX30. Sainte-Julie et Pointe-aux-Trembles auront la leur prochainement. Celle de Saint-Jérôme devrait ouvrir sensiblement en même temps que celle de Saint-Jean-sur-Richelieu.

M. Siounis, qui a fondé son entreprise en 2004, vise avoir une trentaine d’adresses au Québec. Il ouvrira une succursale en novembre en Floride. De plus, Ottawa et Toronto auront aussi la leur.